Menu
Accueil > Libres Echanges > Démocratie participative et temps de loisirs

11 juillet 2011

Démocratie participative et temps de loisirs

Agora

Démocratie participative et temps de loisirs…

J’assistais cette semaine à une conférence sur la présentation de la réflexion initiée sur l’évolution du Grand Besançon après 2015.

Après une discussion bien menée par l’animateur des débats entre les Présidents des exécutifs de l’Agglomération, du Département et de la Région, Roland CAYROL, célèbre éditorialiste politique mais surtout directeur de recherches à Science Po, était chargé d’alimenter la réflexion à venir, compte tenu d’éléments de contexte au niveau national.

Je passerai sur l’excellence du propos de cette personne qui sait captiver son auditoire avec des « bons mots » ou des « interpellations cachées », pour retenir ses interrogations relatives à la nécessaire démocratie participative et à la mutation des besoins des personnes.

Pourquoi ai je retenu ces deux points parmi d’autres évoqués ?

Tout simplement parce qu’ils font échos à des problématiques que notre Cabinet soulève depuis sa création, à savoir la difficulté de créer une intelligence collective et le formidable potentiel que représente en matière de développement économique le temps extra professionnel dont dispose les ménages à notre époque.

Sur ce dernier point et pour ceux qui n’ont pas eu l’heur d’être invité à ce débat, je me permettrai de rappeler que selon M. CAYROL un français en 1914 vivait 200.000 heures, travaillait 100.000 heures, dormait 70.000 heures, il lui restait 30.000 heures pour faire autre chose (manger, aller à l’école notamment). A notre époque, un français vit 700.000 heures, travaille entre 60 et 80.000 heures, dort toujours 70.000 heures, il lui reste alors plus de 500.000 heures pour faire autre chose…

Pour ce qui concerne la démocratie participative, il renvoie dos à dos les élus qui veulent en faire à condition qu’elle ne soit pas trop vindicative et les citoyens qui veulent bien y participer si la réunion ne se percute pas avec « un beau match de foot sur TF1 »….

Au delà de la boutade, cela est très vrai et on pourrait ajouter le souci de retrouver dans toutes les instances participatives les mêmes « professionnels du militantisme ou de la revendication » ou l’empilement à certaines périodes des réunions qui ne permettent pas une implication pleine et entière des membres de ces instances.

Enfin, et comme le dit le premier magistrat de la Ville, il est souvent plus difficile d’entendre ceux qui sont pour ou qui ont des propositions intéressantes, que ceux qui tiennent des positions devenues intenables et partisanes et qui sont dans la contradiction systématique.

J’arrêterai là mon propos car il avait juste pour objectif de relayer aussi la réflexion sur ces deux points qui ne sont pas forcément simples ; ils doivent en effet être rapprochés respectivement du pouvoir d’achat des personnes, qui ne peuvent pas forcément consacrer de l’argent à des loisirs devenus trop nombreux dans l’offre, et sur le mandat confié aux élus par voie électorale et qui confère à ces derniers un pouvoir de représentation « exclusif » pour une durée donnée, et la remise en question de ce mandat que pourrait constituer la multiplication de la démocratie participative.

Hervé HENRY

Répondre à cet article

1 Message

Retour au début des forums

Boite Outils

Version imprimable de cet article Version imprimable

archivesArchives de la rubrique

Nous contacter

Agora Territoires & Projets
Relais de Maison Neuve
70190 HYET
tél : 06.73.79.69.92
courriel : contact@agora-web.com

Une question ? Un projet ?
N’hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire prévu à cet effet : Nous contacter

Visiter le blog d’Hervé HENRY

Rejoignez notre page Facebook

Sondage

Nous solliciterons régulièrement votre avis. Surveillez ce lien.

Acces membres
Identifiants personnels


[mot de passe oublié ?]